Réinventer sa vie – Marc de la Ménardière


Le réalisateur du documentaire « En quête de sens » sur son expérience de changement de vie, sa vision des enjeux actuels et l’importance de s’occuper de soi pour prendre soin du monde.



Vous aimez Sismique ?

Faites un don pour permettre au projet de continuer et de grandir: ICI


Tout d’un coup prendre conscience, vouloir comprendre, tout quitter, voyager, s’ouvrir, rencontrer, partager, et enfin se réinventer…

C’est en quelques mots ce qui pourrait résumer le parcours de Marc de la Manadière ces 10 dernières années. De son voyage initiatique il a fait un film documentaire, En Quête de sens, qui a touche pas mal de gens, moi le premier. Et il a continué ensuite son chemin avec pour idée qu’avant de vouloir changer le monde il fallait peut-être se changer soi.

C’est de ça dont on parle dans cet épisode, de l’expérience de vie de Marc, mais aussi du lien entre nos questionnements sur l’évolution du monde et notre propre recherche de sens, du lien entre ce que l’on pense, ce que l’on ressent et ce qu’on fait.


Interview enregistrée le 25 janvier 2021


Pour participer la conversation, écrivez un commentaire (ou rejoignez la communauté.)


De quoi parle-t-on ?


01:20 - Marc de la Ménardière. Histoire personnelle. Parcours. Évènements marquants :

• Marc de la Ménardière a été élevé en banlieue par des parents éducateurs spécialisés.

• École de commerce. Voyage en Bolivie (6 mois) en fin d'études. Changement de son rapport à la nature, à la communauté.

• Travail à New-York pour une multinationale. Après s'être cassé le pied, prise de conscience sur l'état du monde à force de documentation, début d'une quête de sens personnelle, de la recherche d'un nouvel idéal.

• Réalisation du documentaire « En quête de sens ». Réflexion sur le « changement de vie ».

• La démarche de Sismique procède de la même impulsion, du même « appétit de clarté », de la même volonté de trouver et de construire du sens à notre époque. Sismique est le prolongement d'un processus de transformation personnelle (celui de Julien) qui s'accompagne de la recherche de prismes de lectures divers pour appréhender le monde et l'avenir.

Pour aller plus loin :

Albert Camus, Le mythe de Sisyphe (les murs absurdes) :

« Le désir profond de l'esprit même dans ses démarches les plus évoluées rejoint le sentiment inconscient de l'homme devant son univers : il est exigence de familiarité, appétit de clarté. Comprendre le monde pour un homme, c'est le réduire à l'humain, le marquer de son sceau. »

Nietzsche, Le Gai Savoir, aphorisme 1 : La doctrine du but de la vie : « L’homme est devenu peu à peu un animal fantasque qui aura à remplir une condition d’existence de plus que tout autre animal : il faut que, de temps en temps, l’homme se figure savoir pourquoi il existe, son espèce ne peut pas prospérer sans une confiance périodique en la vie ! »


06:30 - Comment articuler le fonctionnement du système et le fonctionnement individuel ? Triade : système, état du monde, individu

The Century of the Self (Le siècle du moi), Adam Curtis, 2002.

Pour aller plus loin : La Boétie, Discours de la servitude volontaire.

• Aliénation par le désir. Exploitation des mécanismes inconscients pour des fins consuméristes.

• Les constructions philosophiques dans lesquelles nous baignons reposent sur des prémisses questionnables. Le cadre est questionnable et déconstructible.

• Les problèmes actuels sont des symptômes d'une conception du monde, d'un rapport particulier à la nature, à l'altérité...

• Un véritable changement ne sera possible qu'en questionnement radicalement nos schémas mentaux culturels ; en réalisant que le monde est contingent, pourrait être autre si nous le décidons, que les déterminismes principaux sont de notre propre fait.



11:18 - Congruence. Exemplarité. Se changer soi-même avant de changer le monde ?

• Citation de Gandhi : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde. »

• Notion de congruence. Mettre en cohérence nos désirs et nos actes.

Pour aller plus loin : Descartes, Discours de la méthode : « Ma troisième maxime était de tâcher toujours plutôt à me vaincre que la fortune, et à changer mes désirs que l'ordre du monde et généralement, de m'accoutumer à croire qu'il n'y a rien qui soit entièrement en notre pouvoir, que nos pensées [...] »

• Le monde est le résultat de nos actions collectives. Nous ne pouvons donc pas exiger du monde qu'il soit ce que nous ne sommes pas. L'écologie n'est pas qu'une posture contemplative, il faut incarner son idéal, dans les paroles et surtout les actes.

• Ne pas faire ce travail réflexif, cette introspection ; ne pas s'aligner c'est prendre le risque de « se servir de la cause plutôt que de servir la cause. »

Pour aller plus loin : Kant : « Agis de telle sorte que la maxime de ton action puisse être érigée par ta volonté en une loi universelle. »



15:00 - Que signifie « changer le monde ? » Trouver du sens implique-t-il nécessairement de changer le système ? Peut-on se complaire dans le système actuel ?

• Pas de binarité concernant l'attitude personnelle : les postures possibles ne se réduisent pas à « adhésion totale au système » et « rejet catégorique et changement drastique ».

• « Ce ne sont pas les idées généreuses qui font des gens généreux. » Passer des idées à l'action n'est pas si simple. Le conditionnement éducatif peut être un obstacle aux changements concrets.

• L'alignement parfait entre la pensée et les actes est un processus long, un horizon, une asymptote. Tout comme la recherche de l'autonomie, il s'échelonne sur le temps très long.


18:50 - Comment changer concrètement ? Grandes étapes


24:00 - Moments de bascule. Déclics. Éléments déclencheurs

• Point de départ : des valeurs, des idéaux, des aspirations.

• Facteurs catalyseurs : rencontres, voyages, lectures, événement personnel...

• La volonté de changement a été vécu par Marc comme une sorte « d'appel intérieur ».

• Le doute, la déconstruction a permis à Marc de renouer avec lui-même.



27:25 - Pression sociale. Doutes. Obstacles aux changements. Résistance extérieures


31:25 - Excuses matérielles (argent, famille, connaissances)

• L'action donne confiance. Ne pas rester dans le ciel éthéré des concepts, dans le monde des idées pures : agissez, mettez en pratique ! Un concept est pleinement intégré uniquement lorsqu'on peut l'appliquer dans le réel.

• Prendre conscience de nos conditionnements permet de s'en délivrer. L'introspection, la méditation permettent d'appréhender notre fonctionnement, notre « logiciel mental », notre « disque dur », notre psyché, nos conditionnements, nos pulsions et plus largement nos déterminismes.

• Vivre c'est prendre des risques ! Nous avons parfois plus peur de vivre intensément que de mourir. Le confort tue l'intensité de vie. Ce qu'on possède nous possède. Difficulté de sortir du confort matériel néanmoins.

Pour aller plus loin : Comme l'explique Jancovici, un des obstacles majeurs aux changements personnels de nature écologiques est que, changer de mode de vie implique bien souvent de changer les liens sociaux qui se sont construits sur ce mode de vie.

• Liens qui libèrent, liens qui aliènent. Important d'avoir plusieurs cercles d'amis notamment ceux dans lesquels il sera possible d'affirmer ses nouvelles croyances. Faire des ponts entre ses anciennes fréquentations et ses nouvelles. Ne pas faire table rase de ses relations

• Au début, on est tenté de vouloir convaincre tout le monde ; ce qui n'est pas forcément la meilleure approche. Il est parfois plus sage d'éviter de parler de certains sujets avec certaines personnes car c'est tout simplement inutile. Ce qui est bon pour soi ne l'est pas nécessairement pour tous. Incarner est une stratégie plus profitable car cela suscite plus d'intérêt qu'une confrontation frontale d'idées abstraites.

Pour aller plus loin :

Pierre Rhabi, La sobriété heureuse.

Nietzsche, Le Gai Savoir, aphorisme 283, Hommes préparatoires (lisez-le) :« Car croyezm’en ! le secret pour moissonner l’existence la plus féconde et la plus grande jouissance de la vie, c’est de vivre dangereusement ! »

Nietzsche, Le Gai Savoir, aphorisme 321, Nouvelle prudence.



37:30 - Lecture macroscopique de Marc. Vision du monde. Mouvements et forces historiques actuels

• Chez nous le logos a pris le dessus sur le mythos.

Pour aller plus loin : Platon, Phédon (Monique Dixaut pour cette disctinction logos/muthos).

• Selon Marc, nous sortons d'une période d'adolescence de l'humanité, d'exaltation des pulsions, des désirs. Adolescence technologique. Maturation collective.


41:15 - Théorie de l'effondrement. Pessimisme. Optimisme. Fatalisme. Qu'est ce qui conditionne les points de vue que l'on a sur le monde ?

• Regarder le monde uniquement à travers les chiffres est un prisme trop partiel selon Marc.

• Troubles, angoisses inconscientes à l'origine des postures que l'on adopte (peur de la mort, antécédents personnels...).

Pour aller plus loin : Nietzsche (encore lui), Le Gai Savoir, préface, « Nous ne sommes pas des grenouilles pensantes, nous ne sommes pas des appareils objectifs et enregistreurs avec des entrailles en réfrigération, — il faut sans cesse que nous enfantions nos pensées dans la douleur et que, maternellement, nous leur donnions ce que nous avons en nous de sang, de cœur, d’ardeur, de joie, de passion, de tourment, de conscience, de fatalité. »

• Nous n'avons pas tiré les implications philosophiques de nos découvertes scientifiques. Nous manquons peut-être de réflexion philosophique sur nos découvertes scientifiques.

• Plusieurs signaux actuels que nous assistons à un changement de civilisation. Changement de paradigme. Besoin d'un mythe, d'un récit, d'une narration, d'un nouvel horizon.



47:20 - « Espace Totem ». Pourquoi ce projet ? Comment fonctionne-t-il ?

• Rebaptisé « La Kambrousse ». https://www.lakambrousse.org/

• Selon Marc, notre environnement détermine notre vision du monde (campagne/ville).

• Selon Marc, l'expérience prime sur les arguments lorsque l'on cherche à convaincre.


51:20 - Comment vivre un paternité ? Que transmettre ?

• Volonté de Marc de conditionner le moins possible. Accepter les choix de son enfant.




Pour découvrir les conseils de lecture Marc (ainsi que la liste des livres recommandés par tous les invités précédents), abonnez-vous à la newsletter



Marc de la Manardière sur Internet

Ted Talk : https://www.youtube.com/watch?v=zAfYtfMhvbw&t=10s

Son lieu : https://www.lakambrousse.org/

Son film : https://www.imagotv.fr/documentaires/en-quete-de-sens



Merci à Lucas Medaglia pour la rédaction de ces notes enrichies!


----


Sismique est un podcast indépendant créé et animé par Julien Devaureix.

Il s’agit d’une enquête sur les grands enjeux de notre époque pour explorer, se préparer et s’adapter à un monde en pleine mutation.


👉 ABONNEZ-VOUS AU PODCAST.

🎧 Apple podcast : https://apple.co/2Q1edh0

🎧 Spotify : https://spoti.fi/2U5R2pV


REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ SISMIQUE pour arrêter de réfléchir tout seul à tous ces sujets complexes, et contribuez au débat.

👉Rejoindre la communauté privée PATREON en devenant « patron » (live chat, contenus exclusifs…) : https://www.patreon.com/sismiquepodcast

👉Vous abonner à la Newsletter pour recevoir les notes détaillées des épisodes : https://www.subscribepage.com/q7l4h0


FAITES UN DON pour soutenir le projet :

Patreon: https://www.patreon.com/sismiquepodcast

Tipeee : https://fr.tipeee.com/sismiquepodcast


LES RÉSEAUX SOCIAUX pour découvrir de nouveaux contenus :

Twitter : https://twitter.com/SismiquePodcast

Instagram : https://www.instagram.com/_sismique/

Facebook : https://www.facebook.com/SismiquePodcast

Linkedin : https://www.linkedin.com/in/devaureix/

Youtube : https://bit.ly/2YRDoqv

Sismique est un podcast indépendant, j'ai besoin de vos dons pour le continuer et le faire grandir. Vous pouvez me soutenir en vous abonnant sur PATREON >>
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram
Digital-Patreon-Wordmark_FieryCoral.png
2021 Sismique, tous droits réservés - Julien Devaureix