top of page

#122. Les boniments du capitalisme ? - FRANÇOIS BÉGAUDEAU

De l’importance de prendre du recul sur les mots et concepts dominants. Une critique du capitalisme et de ses “boniments”





François Bégaudeau est un écrivain, ancien enseignant et journaliste qui s’est fait notamment connaitre pour son roman, entre les murs, inspiré par son expérience d’enseignant en ZEP dont l’adaptation en film a obtenu la Palme d’or à Cannes en 2008.


Il a beaucoup de casquettes, mais j’ai voulu avec lui parlé de sa grille de lecture marxiste de la société en m’appuyant notamment sur son livre Boniments, publié début 2023, dans lequel il déconstruit un certain des maîtres mots de l’époque afin de nous faire prendre de recul sur leur sens et sur la manière dont ils forment et déforment notre pensée.

Selon lui, “La langue du capitalisme ne doit pas être démasquée, elle doit être passée au crible implacable de la précision.” Après ma conversation avec Nicolas Framont notamment, je continue donc d’essayer de mieux comprendre cette grille de lecture qui désigne le capitalisme comme un modèle fondamentalement problématique et qui décrit la lutte des classes comme un des principaux moteurs de l’histoire.


Encore une fois, il ne s’agit de vous proposer des vérités toutes faites, mais de nous amener à prendre du recul sur la manière dans nos opinions se forment et dont la société et plus largement le monde fonctionne. Et François Bégaudeau fait pour moi partie de ces empêcheurs de tourner en rond qui méritent d’être écouter.


Interview enregistrée le 19 juin 2023



De quoi parle-t-on ?


0:30 - Quelle grille de lecture du monde ?

  • La grille de lecture économique est essentielle. NB : les rapports sociaux sont en lien avec la grille de lecture économique

  • Influencé par la pensée Marxiste

  • Dans la logique de rapport de force, la dimension économique est primordiale

  • La quête de puissance comme moteur

06:50 - Le rapport de force social influence les relations


09:10 - Qu’est-ce que le réel ?

  • Différence entre le réel, la vérité, les faits. Pas de définition de réel, mais c’est un critère de pensée.

  • “Le réel doit être un soucis permanent quand on est en train de penser”

  • Importance de s’intéresser au réel des individus, au micro en même temps qu’au macro.

14:30 - Des réels qui se confrontent ? Chacun sa perception ?

  • La volonté de ne pas voir le réel de certains individus

  • S’aveugler sur tout un pan de la réalité est lié au besoin d’estime de soi, de confort personnel

19:20 - Identifier les fables que l’on se raconte

  • Boniments se concentre sur le mensonge des “marchands”

  • Le problème n’est pas la prise de conscience, mais la capacité à prendre de la force en tant que classe

26:00 - Capitalisme, libéralisme, marchand, définir les mots


28:40 - Définir le capitalisme et ses structures

  • Aux origines de la croissance du monde : la spéculation financière

  • Alain Badiou

  • La pulsion accumulatrice du capitalisme et l’impératif de croissance : “la capitalisme est croissant ou n’est pas”

33:00 - Le libéralisme et la confusion avec la liberté

  • Réflexion sur le mot “liberté” et sur sa définition mouvante et relative

  • Exemple de la liberté de posséder qui peut s’opposer à la liberté de circuler

  • “Le mot liberté ne me vient pas parce qu'il est absolument impropre à nommer quoi que ce soit de ce qui concerne le réel tel que vécu par les êtres humains.”

39:00 - Le néolibéralisme : comment le capitalisme a basculé dans une nouvelle ère “néolibérale” ?


42:30 - La France est-elle un pays libéral ?

  • La volonté “farouche” du pouvoir actuel de détricoter l’état social.

  • L’importance de se situer sur ce qu’on fait de l’état social.

  • “Les marchands veulent tout privatiser”

  • “La notion de redistribution implique que nous sommes dans une société inégalitaire”

  • L’importance des luttes sociales pour obtenir une limitation du capitalisme

48:00 - Le rôle des media

  • La manuel d’auto défense intellectuelle

  • Les media ne font que produire des éléments de langage pour accompagner des faits culturels et matériels qui sont le fond du problème. Mais la sphère médiatique est aussi un fait matériel qui influence le réel.

  • Les fausses pistes des discours à disposition égarent beaucoup de gens.

52:00 - Le monde des idées et le monde matériel

  • “On ne manque pas de nouveaux récits et d’imaginaires, on manque de force”

  • La bataille des discours existent car les discours ont une puissance matérielle.

  • Référence à Bourdieu : importance du discours venant compléter la réalité matérielle.

  • Les discours que l’on se raconte sont façonnés par les discours qu’on entend ailleurs. En cela les media sont importants.

55:20 - Comment des termes émergent et pourquoi. L’exemple du “wokisme”

  • S’interroger sur la généalogie du succès d’un mot : quel intérêt avait qui à le colporter ?

  • L’intérêt de la circulation du mot “wokisme” pour la bourgeoisie : disqualifier les forces contestataires et en particulier le camp communiste.

  • Le wokisme comme concept caricatural bien pratique pour se donner le droit de “quitter” la gauche. Référence au mot “bobo” qui a permis de disqualifier tout un tas de choses.

01:01:00 - Le mot “populisme”

  • Une manière de disqualifier des revendications légitimes.

  • Exemple d’acharnement contre Mélenchon et LFI

  • Le peur de la bourgeoisie entraine une panique verbale

  • “Eco-terrorisme” pour disqualifier l’écologie radicale

01:05:00 - Le féminisme et les “femmes puissantes” de Léa Samalé

  • “Le geste réel de “femmes puissantes” (de Léa Salamé) c’est de glorifier la puissance et le pouvoir”

  • Référence à l’interview de Carlos Ghosn

  • “Léa Salamé n’est pas féministe, c’est une chienne de garde du pouvoir”

01:08:00 - La novlangue

  • Notre grand problème n’est pas simplement linguistique

  • “Nous ne sommes pas dans 1984”

01:11:00 - Les boniments autour de la technologie

  • Le discours autour du capitalisme vert

  • L’exemple de l’usage d’internet : “ça dépend comment on s’en sert” ?

  • Internet et les smartphones ont profondément modifier la vie des gens (contrairement au 11 septembre par exemple) et notre rapport au monde

01:18:00 - Complexité et nuance : quoi en faire ?

  • La farce de l’argument de la nuance

  • La complexité technique créé des dépendances. Celle-ci est en partie voulue.

  • La complexité fait partie des stratégies d’enfumage.

  • Il y des choses suffisamment évidentes à comprendre pour pouvoir faire de la politique et prendre partie pour une cause.


01:25:00 - Renverser le capitalisme ?

  • Importance des zones d’expérimentation (référence au Rojava) pour savoir de quoi on parle

  • “Pas besoin de savoir vers quoi on va pour se mettre en mouvement,… on peut se fonder sur un socle de certitudes”

  • Figures du communisme - Fréderic Lordon

  • La stratégie des conquêtes d’émancipation (plutôt que le Grand Soir)

  • L’exemple de l’avortement

  • Le mouvement de contestation s’affine et gagne en intelligence

01:37:00 - De quoi je me mêle ?

  • Posture intellectuelle de curiosité vs. l’importance des corps pour s’investir pour une cause.

  • Les bourgeois peuvent-ils se mêler d’écologie (et de communisme)


01:44:30 - L’effondrement du capitalisme sur lui-même ?

  • La résilience du capitalisme

  • La contradiction interne majeure : l’impératif de croissance dans un monde avec des limites. “Elle ne cesse elle même de dilapider les ressources qui la fondent”


01:48:30 - La société française

  • Tendance au durcissement libéral autoritaire

  • Le bloc bourgeois (qui contient des prolétaires) pour le maintient du statu-quo

  • Fusion entre extrême droite et droite républicaine

  • Critique du vote : l’importance de comprendre les structures

01:55:00 - Quoi faire de tout ça ?

  • Faire preuve de curiosité non pas pour changer le monde, mais pour devenir meilleur en tant qu’individu (et prendre du plaisir)


01:59:00 - Livres à lire














2 Comments


Nicholas Shaffer
Nicholas Shaffer
May 06

François Begaudeau sait bien analyser et décrier les penchants malsains de nos sociétés occidentales, et particulièrement la société française. Lisez ce livre, vous verrez les médias sous un angle différent. fireboy and watergirl

Like

Smith Joel
Smith Joel
Mar 07

 I love how you break down complex topics in a simple and easy-to-understand way. geometry dash meltdown

Like
bottom of page