Where are we going ? - Nate Hagens

Comprendre le défi du siècle : climat, énergie, économie et comportements humains.




Nate Hagens fait partie de ces rares personnes capables de penser en système. Il a développé une vision particulièrement intéressante et complète des liens existants entre le défi écologique, l’énergie, l’économie et la manière dont les sociétés humaines et les individus fonctionnent. Passionnant !


Le Dr Nate Hagens a passé les dernières décennies à enquêter sur les grandes questions de notre époque avec une approche systémique.

Il a travaillé dans la finance à Wall Street avant de tout quitter en 2000 pour s’intéresser à l'étude des ressources et du pic pétrolier avant de devenir professeur à l'université.

Nate est titulaire d'une maîtrise en finance de l'Université de Chicago et d'un doctorat en ressources naturelles de l'Université du Vermont. Il est membre du conseil d'administration du Post Carbon Institute et fait partie d'autres groupes, comme l'"Institute for the Study of Energy and Our Future" et la Bottleneck Foundation. Nate enseigne un cours populaire appelé "Reality 101 - A Survey of the Human Predicament" aux étudiants de troisième cycle de l'université du Minnesota. Le nouveau manuel de Hagens, qui vient de sortir en septembre 2019, s'intitule "Les goulets d'étranglement du XXIe siècle" : Essays on the Systems Synthesis of the Human Predicament" (Les goulets d'étranglement du XXIe siècle: essais sur l’impasse des systèmes humains).


L’interview est en anglais et je vous conseille d’activer la fonction sous-titre sur Youtube si vous avez du mal à suivre.

Je vous invite a decouvrir son travail via ses videos et ses sites internet, c'est d'une richesse incroyable.


Notes de l'épisode


1:00 - Comment regarder le monde aujourd'hui ?

· L'énergie et l'économie : "nous utilisons l'équivalent de 500 milliards de travailleurs humains" chaque année.

· Le prisme de l'environnement : extinction de masse

· Le prisme du comportement humain : “

o "nous avons encore un esprit de l'âge de pierre"

o Notre véritable cœur de métier est le capital social

7:00 - La situation humaine

· "Toutes nos attentes, nos institutions, notre gouvernement, reposent sur l'idée que la croissance se poursuivra dans le temps comme si c'était une loi naturelle"

· Problème : nous avons beaucoup d'énergie pour répondre aux besoins humains, mais pas pour le mode de vie actuel. Comment, d'un point de vue humain, allons-nous évoluer vers un paradigme de croissance plus faible ? > C'est complexe, c'est menaçant, c'est abstrait... alors nous ne posons pas la question.

· "Ce n'est pas une histoire simple, c'est incroyablement complexe"

· La croissance est nécessaire pour de nombreuses personnes. La croissance au sommet ne se traduit pas par le bonheur humain. Collectivement, nous sommes un "super-organisme", nous ne pouvons pas nous contenter de dire "arrêtons ça".

· "Le PIB n'est qu'une mesure de la quantité d'énergie que nous brûlons"

16:00 - Pourquoi si peu de gens prennent le problème au sérieux ?

· "La plupart des gens voient le monde sous l'angle monétaire, ils sont aveugles à l'énergie". Défaut fondamental de la macro-économie. Le travail et le capital dépendent tous deux de l'énergie.

· "On ne peut pas s'attendre à ce qu'un homme comprenne quelque chose si garder son travail exige de lui de ne rien y comprendre."

· Les dirigeants le comprennent, mais ils n'osent pas l'expliquer au public car ils ne seraient pas réélus.

· « C'est psychologique, ce n'est pas intellectuel » > Les gens comprennent le problème, mais n'acceptent pas les solutions.

22:00 - La transition énergétique ?

· "On ne peut pas faire croître une économie uniquement avec des connaissances" > Il y a un couplage étroit entre l'énergie et l'économie

· "L'énergie renouvelable n'est pas renouvelable, elle est réparable"

· "Le plan délirant de faire croître l'économie tout en réduisant nos émissions"

· "Les énergies renouvelables dépendent des combustibles fossiles à construire et à reconstruire"

· "Nous ne sauverons pas le changement climatique avec les seules énergies renouvelables"

· "Le changement climatique est le plus grand défi de notre époque, mais nos cerveaux le refusent"

· "Il y a 80% de chance que les émissions pour le commerce ont atteint un pic en 2019. Par conséquent, le scénario de la GIEC sur le climat est illusoire (nous n’avons pas assez de pétrole pour continuer de croitre et donc d’emettre autant de GES)".

· "Nous devons sauver le système dans les prochains mois"

· « La réponse au changement climatique est un changement de système".

33:00 - Comportement humain

· Comme tout être vivant, nous essayons de maximiser la façon dont nous utilisons l'énergie

· C'est toujours une question de statut. Nous avons une envie de plus.

· Ce n'est pas une question d'avoir, c'est une question de sentiment d'avoir.

· L'objectif collectif actuel est la croissance économique. C'est pourquoi nous nous développons.

· Nous nous soucions massivement du présent, pas de l'avenir. Nous sommes biologiquement conçus pour cela.

· Le cerveau humain a le pouvoir de créer des concepts, d'inventer des histoires et de nier totalement la réalité.

· Le cerveau humain a tendance à nier ce qui l'effraie> Homéostasie psychologique

o Il n'y a pas de problème

o Il n'y a rien que nous puissions faire

42:00 - Que pouvons-nous faire ?

· "Nous sommes avant tout motivés par la société, et non par la consommation"

· "Je crois à l'émergence"

· " Est-ce un problème de surpopulation ou de surconsommation ? »

· Nous avons besoin d'une coopération mondiale pour pouvoir changer les règles du jeu tous en même temps.

· Il deviendra plus clair pour les dirigeants que nous ne pourrons pas poursuivre le PIB comme objectif. Nous devons nous préparer à cela. Nous avons besoin d'une nouvelle mesure de la façon dont les gens vivent leur vie, et cela ne sera pas totalement lié au PIB. C'est ce qui se produira lorsque nous commencerons notre descente.

49:00 - Ce qui se passe en ce moment : Covid-19 et la dette

· Comment l'argent est-il créé ? Comment fonctionne la dette?

· À cause du virus, nous allons très rapidement atteindre un ratio dette/PIB de 500 %. Cette dette ne sera jamais remboursée, nous n'avons pas l'énergie nécessaire pour la rembourser > nous allons vers la grande simplification

· "Je fais tout ce que je peux pour me préparer à une descente douce, pas à une rupture"

· Il n'est pas si simple de choisir la décroissance. Mais nous devons nous préparer pour le moment où elle se produira. Mais pour l'instant, nous devons réparer les dégâts actuels pour éviter que tout ne s’effondre.

58:00 - Quand cesserons-nous de faire confiance au système ?

· "Perdre la confiance serait une très mauvaise chose. C'est pourquoi nous devons nous y préparer".

· "Je suis très nerveux à l'idée que tout le monde prenne conscience de la réalité de nos limites en même temps"

· Le système de croyances meurt durement et il ne changera qu'avec les cœurs, avec des artistes et des conteurs qui vivent différemment.

· L'impact du virus sur la société :

· "Il n'y a pas de joie dans la société en ce moment"

· "Nous aurons un très fort antagonisme envers les riches dans les années à venir".

01:06:00 - Le point de vue de Nate sur les mouvements effondristes

· "Nous devons admettre qu'il y a un risque d'effondrement, et ce serait terrible. Je ne pense pas que ce soit aussi probable que certains le pensent. Il est plus probable que ce soit progressif et qu'on trouve une solution"

· "Apprenez à connaître les gens de votre communauté, créez du capital social"

· « Nous aurons un sentiment de perte, mais avec un défi partagé, nous pourrons à nouveau prospérer".

01:13:00 - Nouveaux récits ?

· "La science est imparfaite, mais la science est ce qu’on a de mieux"

· Nous avons les mauvais dirigeants au niveau national. Nous devons passer à une ère où les gens qui ne veulent pas diriger, qui ne sont pas des politiciens, prennent en fait le dessus.

· Commencez à agir au niveau communautaire.

· "Si nous baissons de 50 % le PIB, ce qui nous ramène aux années 70, ce n'est pas forcément un désastre"

· "Notre imagination est plus puissante quand nous voyons une direction. Nous devons voir que de nouvelles voies sont possibles et qu'elles vont s'étendre. Nous avons besoin de voir des choses concrètes ; nous ne pouvons pas seulement imaginer de nouvelles histoires par nous-mêmes" > Hollywood a un rôle à jouer.

· "Il est temps d'avoir une conversation authentique avec ce à quoi nous sommes vraiment confrontés".

· Le rôle des chefs d'entreprise > distinction entre commerce et industrie (1,24)

o Se concentrer sur l'industrie et non sur les entreprises qui sont dominées par la finance et les jeux d'argent sur le marché

o Nous devons gérer la crise actuelle à court terme. Nous ne pouvons pas casser le moteur.

o En ce moment, les entreprises ne peuvent pas changer les règles du jeu par elles-mêmes

01:28:00 - Que dire à nos enfants ?

· Après le chaos des 5/10 prochaines années, le monde pourrait être agréable...

· Enseigner la nature, l'écologie, le cerveau... Comment les choses fonctionnent réellement. Limitez le temps d'écran !

· "Donner un iPhone à un enfant, c'est comme lui donner de la cocaïne". Passez le plus de temps possible dans la nature et avec d'autres enfants.

· "Je ne peux pas dire toute la vérité aux jeunes enfants, c'est trop dur pour eux"

· "Les meilleures choses de la vie sont gratuites, nous savons ce qui est bien et mal au fond de nous"

· Sapiens, de Yuval Harari : C'est brillant, sauf que ça tient pas compte du problème de l'énergie

· Nous vivons une époque extraordinaire, et c'est une époque où nous pouvons faire la différence".



ENGLISH

Dr. Nate Hagens spent the last decades searching for the big picture questions and answers. Around the year 2000 he dropped out of managing very big money on Wall Street. He became a popular speaker on the study of resources and Peak Oil. Hagens started teaching at University. Now Hagens discovers a new life-like entity composed of humans, the “superorganism“. He can see a different path for humanity – but after a crash of our financial system.

Nate has a Masters Degree in Finance from the University of Chicago, and a Ph.D. in Natural Resources from the University of Vermont. He is a Board Member of the Post Carbon Institute, and belongs to other groups, like the “The Institute for the Study of Energy and Our Future” and the Bottleneck Foundation. Nate teaches a popular course called “Reality 101 – A Survey of the Human Predicament” to graduate students at the University of Minnesota. Hagens’ new textbook, just out in September 2019 is “The Bottlenecks of the 21st Century: Essays on the Systems Synthesis of the Human Predicament.”



1: 00 – How to look at the world today?

· Energy and the Economy lens: “we use the equivalent of 500 billion human workers every year. The “one-time carbon pulse”

· The environment lens: mass extinction

· The human behavior lens:

o “we still have a stone-age mind”

o Our real core been is social capital

7 :00 – The human predicament

· “All of our expectations, institutions, government is based on the idea that growth will go on over time as if it was a natural law”

· Predicament: we have plenty of energy to provide human needs, but not for the current lifestyle. How, in a human way, do we move toward a lower growth paradigm? > It’s complex, it’s threatening, it’s abstract…so we ignore the issue.

· “It’s not a simple story, it’s incredibly complex”

· Growth is needed for many people. Growth at the top doesn’t translate in human happiness. Collectively we are a “superorganism”, we can’t just say let’s stop that.

· “GDP is just a measure of how much energy we burn”

16:00 – Why so few people take it seriously?

· “Most people view the world in a monetary lens, they are energy blind”. Fundamental flaw in macro-economics. Labor and capital both depend on energy.

· “You can’t expect a man understanding something that his job depends on not understanding.”

· Leaders understand it, but they don’t dare explain it to the public because they wouldn’t be re-elected.

· “It’s psychological, it’s not intellectual” > People understand the problem, but don’t accept the solutions.

22:00 – The energy transition?

- “You can’t grow an economy just with knowledge. There is a tight coupling of energy and the economy”

- “Renewable energy is not renewable, it’s rebuildable”

- “The delusional plan of growing the economy while reducing our emissions”

- “Renewable energy depends on fossil fuel to be built and re-built”

- “We won’t save climate change with renewables only”

- “Climate change is the biggest challenge of our era, but not to our brains”

- “There is a 80% chance that emissions for commerce peaked in 2019. Therefore, the IPCC scenario on climate is delusional”

- “We have to save the system in the next few months”

- The answer to climate change is system change

33:00 - Human behavior

· As all living being, we try to maximize how we use energy

· It’s still about status. We have a drive for more.

· It’s not about having, it’s about the feeling of having.

· The collective goal right now is economic growth. Therefore, we grow.

· We massively care about the present, not about the future. We are biologically design for this.

· The human brain has the power to create concepts, to invent stories and to be totally denying reality.

· The human brain tends to deny what scares it> Psychological homeostasis

o There is no problem

o There is nothing we can do

42:00 – What can we do?

· “We are primarily socially motivated, not consumption motivated”

· “I believe in emergence”

· “Is it an overpopulation problem or over-consumption problem?”

· We need global cooperation to be able to change the rules of the game all at the same time.

· It will become clearer to leader that we won’t be able to pursue GDP as a goal. We need to get ready for this. We need a new metric related to how people actually experiment their life, and that won’t be totally related to GDP. That will happen when our descent begins.

49:00 – What’s happening right now: Covid-19 and debt

· How is money created? How debt works?

· “There is money that exists that can ever be spent on physical resources”

· Because of the virus, we are going to a 500% debt to GDP very quickly. This will never be paid back; we don’t have the energy to pay back > we are going to the great simplification

· “I am doing everything I can to prepare for a bend, not a break”

· It’s not that simple to choose to degrowth. But we need to prepare for when it happens. But for now, we need to fix the current damage to avoid breaking everything.

58:00 - When do we stop trusting the system?

· “Losing trust would be a very bad thing. That’s why we need to prepare for.”

· “I am very nervous about the idea of having everyone aware of the reality of our limits all the same time”

· The beliefs system dies hard and it will change only with the hearts, with artists and story tellers that live differently.

· The impact of the virus on society:

o “There is no joy in the society right now”

o “We will have very high antagonism toward the rich in the coming years”

o “It’s going to go beyond hanger this time”

1:06:00 – Nate’s take on the “collapse” movements

· “We have to admit there is a chance of collapse, and that would be terrible. I don’t think it’s as likely as some people think. It’s more likely that we will bend and figure something out”

· “Get to know people in your community, build social capital”

· “We will have a feeling of loss, but then with a shared challenge we can thrive again”

1:13:00 – New narratives?

· “Science is imperfect, but science is better than bullshit”

· We have the wrong leaders at national levels. We have to move to an era where people who don’t want to lead, who are not politicians, actually take over.

· Start acting at a community level.

· “If we drop 50% in GDP, that bring us back to the 70s, it doesn’t have to be a disaster”

· “Our imagination is more powerful when we see a direction. We need to see that new paths are possible and that will spread. We need to see concrete things; we cannot only imagine new stories by ourselves” > Hollywood has a role to play.

· “Now is the time to have an authentic conversation with what we really face.”

· The role of business leaders > distinction between business and industry

o Focus on industry and not on business which is dominated by finance and gambling in the market

o We need to manage the current crisis short term. We can’t break the engine.

o Right now, businesses can’t change the rules of the game by themselves

1:28:00 – What to tell our children?

· After the chaos of the next 5/10 years the world could be nice…

· Teach about nature, ecology, the brain… How things actually work. Limit the screen time!

· “Giving an iPhone to a kid is the same as giving cocaine”. Spend as much time as possible in nature and with other kids.

· “I can’t tell the whole truth to young kids, it’s too much”

· “The best things in life are free, deep down we know what is right and wrong”

· Sapiens, from Yuval Harari: “It’s brilliant, except it’s energy blind”

· “We are alive in an amazing time, and this is a time where we can make a difference”

Books & links

- The bottlenecks of the 21st century

- https://un-denial.com/2019/02/02/by-nate-hagens-reality-101-what-every-student-and-citizen-should-know-about-energy/

Sismique est un podcast indépendant (partenaire bénévole de la communauté IMAGO). Vous pouvez me soutenir ici:
images.png
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram
2020 Sismique, tous droits réservés - Julien Devaureix